L'alcool

Si vous pensez que l'une de vos connaissances a besoin d'un traitement pour sa dépendance à l'alcool, ou d'une aide immédiate pour trouver une clinique spécialisée dans le sevrage alcoolique, appelez dès maintenant le:

Centre de Consultations FAS au +41(0)22 732 32 28.

N'attendez pas un jour de plus - DEMANDEZ DE L'AIDE AUJOURD'HUI MÊME!

L'alcool est une drogue ayant à la fois un effet excitateur et dépresseur qui n'affecte pas tous les gens de la même manière: Selon leur vulnérabilité potentielle, certaines personnes sont agréablement détendues, ralenties, ou légèrement désinhibée par la drogue alcool, tandis que d'autres vont carémment perdre leurs inhibitions, ce qui peut aller jusqu'à prendre des décisions qu'elles viendront à regretter. Il est important de noter que, bien que légal, l'alcool est une drogue puissante et addictive chez environ 10 % de la population. Dans nombre de cas d'accidents de la route, l'alcool est le principal agent responsable.

Des études ont montré que l'alcool ralentit considérablement le temps de réaction, rendant des activités comme la plongée, la circulation à vélo, le maniement d'outils et l'emploi de machines extrêmement dangereux. La consommation d'alcool est aussi directement liée à l'augmentation des problèmes sociaux dans notre société. La perte d'inhibition intérieure conduit à des comportements sexuels à risque qui sont la cause de grossesses non désirées, de la dissémination du HIV et d'autres maladies sexuellement transmissibles. L'alcool joue aussi un rôle déterminant dans les actes de violence domestique, dans les délits commis avec violence et dans la perpétration d'homicide.

Lorsque la consommation d'alcool évolue à cause de la vulnérabilité génétique chez un individu en association avec d'autres facteurs de prédisposition vers l'abus d'alcool, on constate l'apparition de symptômes spécifiques. Dans un premier temps, l'individu concerné et physiologiquement prédisposé développe dans son cerveau l'envie d'un prochain verre, appelée craving, qui est le résultat d'une neuroadaptation, qui évoluera elle-même vers l'obsession du prochain verre, et enfin le besoin continu de toujours plus d'alcool. Dès que ce processus est enclenché, la consommation d'alcool ne cessera d'augmenter. A ce stade, l'individu est installé dans la maladie alcoolique, qui rappelons-le est progressive, chronique et potentiellement fatale si elle n'est pas stoppée.

Centre de Consultation


Le Centre de Consultations

Les buts
L'organisation
Contactez-nous

Nous contacter